Les carillons à vent aussi appelés carillons éoliens désignent le plus souvent un carillon suspendu en l’air et qui grâce au mouvement naturel des effets du vent émet ou produit des sons. Les carillons à vent sont le plus souvent composés d’objets en métal ou en bois comme les tubes, les cloches, les lamelles, les tiges… Les carillons à vent sont souvent suspendus en plein air surtout comme objet d’ornement visuel et sonore et sont disposés de manière à ce que les tubes, lamelles, cloches… se cognent entre eux au gré naturel du vent qui souffle pour ainsi émettre des tintements. Les carillons à vent se décrivent aussi comme un instrument à percussion décoratif qui émet des sons et mélodies simples ou cassées selon les effets aléatoires du vent.

Les constituants fondamentaux des carillons à vent ne se résument pas aux bois, tubes, tiges ou encore métaux car les carillons à vent peuvent être aussi constitués d’autres éléments comme le grès, les clés, les perles, la faïence, la porcelaine, le verre, la coquille, la pierre et le bambou. Des matériaux comme les emporte-pièces, les articles exotiques ou encore l’argenterie peuvent après recyclage être utilisés pour créer des carillons à vent.

De ce fait on peut déjà distinguer quelques types de carillons à vent qui sont :

  • les carillons à vent en bois
  • les carillons à vent en céramique
  • les carillons à vent en métal

Le choix des composants s’avère très important car ces composants détermineront le son que produira le futur carillon à vent sous l’effet du vent.

Les sons ou mélodies que peuvent émettre les carillons à vent varient largement du tintement agréable aux bruits sourds, du son mélodieux au son dissonant, des notes au son désagréable. La qualité de la tonalité découle en majeure partie du matériel utilisé pour fabriquer les carillons à vent et aussi de leurs méthodes de suspension.

Les carillons à vent sont le plus souvent accrochés ou suspendus dans les jardins en plein air, sous les coins des toits des maisons, dans les cours, sur les portiques, dans les temples et palais.

Les carillons à vent étant d’origine asiatique il n’y a aucun doute qu’ils existent depuis les temps anciens. Le fūrin japonnais, le bianzhong chinois, le yong-zhong,le feng-ling… en sont quelques principaux originaires de l’asie.

Quelques utilités des carillons à vent

L’utilité des carillons à vent ou éoliens diverge et varie selon le type de carillon à vent et selon les coutumes du milieu dans lequel il est utilisé.
Les carillons à vent pour la plupart d’entre eux ont gardé leurs utilités classiques comme : porter chance, éloigner les mauvais esprits et esprits malveillants. Les carillons à vent constituent un symbole de fortune et un charme contre le mauvais oeil. Les tintements agréables des carillons à vent ont l’apanage d’attirer l’energie positive, la prospérité, l’argent, les opportunités…

De nos jours les carillons à vent sont plus utilisés dans le monde de la méditation dans le but d’augmenter le flux du chi, l’énergie de la vie.

Les carillons à vent et la méditation

Dans le monde de la méditation l’utilisation des carillons à vent de qualité qui ont été accordés manuellement aide à beaucoup se focaliser sur sa conscience et à mieux se concentrer. Les mélodies des carillons s’entrelacent et sont très agréables à l’oreille. Lorsque vous vous engagez dans la méditation avec des carillons à vent en addition à un ventilateur à travers la pièce pour ” jouer ” les carillons à vent où un ventilateur qui oscille pour ainsi jouer les carillons à intervalles régilier, la douce mélodie des carillons à vent vous permettra de vous libérer, de plus vous concentrer, de vous rappeller de vos souvenirs, de réduire votre stress, de vider votre esprit et de vous détendre.
Les carillons à vent s’accommodent parfaitement aux techniques de méditation comme les pensées emportées, l’envolée des vents…

Leave a Reply