L’aromathérapie mérite vraiment d’être connue de tous, parce que ce n’est pas juste la diffusion d’arômes, comme certains peuvent le penser, mais ces huiles essentielles sont de véritables principes actifs efficaces. Et depuis quelques années, l’aromathérapie est reconnue comme un réel moyen de combattre les pathologies grâce aux huiles essentielles.

Les huiles essentielles sont donc de réels produits de soin, avec bien moins d’effets secondaires que les médicaments allopathiques, il suffit de connaître leurs vertus et la façon de les utiliser pour bénéficier de leurs bienfaits.
Les huiles essentielles se diffusent certes, mais elles sont aussi utilisées en friction ou en grogs par exemple.
Elles agissent par trois voies: la voie interne par ingestion ou en suppositoire, la voie externe par passage transcutané et la voie aérienne par passage dans les voies respiratoires grâce à un humidificateur par exemple.
Ce qui est avantageux avec cette méthode douce de se soigner, c’est qu’elle a des vertus prophylactiques, elle permet d’agir avant que les soucis n’arrivent, par exemple si on considère les pathologies de l’hiver qui arrivent au galop en cette fin d’automne, l’aromathérapie permet de les prévenir aussi, ce qui est quand même plus agréable.
Il n’est pas nécessaire de rappeler que l’hiver, les maladies et autres petits maux prolifèrent bien plus qu’aux belles saisons. En effet, l’hiver arrivant, si elles ne sont pas reboostées, les défenses immunitaires sont au plus bas à cause du froid, de la fatigue qu’il engendre, des virus qui aiment venir s’installer bien au chaud dans les corps humains.
Les troubles viraux comme les simples rhumes, les grippes ou les gastro-entérites connaissent des pics en cette saison, ce n’est pas un hasard. Pouvoir les prévenir avec une méthode non agressive pour le corps est le rêve de tout le monde.

La prévention des maladies respiratoires de l’hiver grâce aux huiles essentielles.

Pour prévenir les états grippaux, l’humidificateur diffuseur d’huiles essentielles est un objet merveilleux, que l’on peut commencer à utiliser dès la rentrée de septembre, il permet d’aseptiser l’air que l’on va respirer. Alors pour assurer la prévention des soucis respiratoires, associer des huiles essentielles d’eucalyptus, de pin sylvestre et de lavande et les diffuser dans la chambre une heure ou deux avant l’heure du coucher assainit l’air respiré toute la nuit. Ce même mélange peut s’utiliser une fois l’état grippal avéré, et il s’agira de le laisser se diffuser toute la nuit.
En prévention, les huiles essentielles se boivent aussi, et pour éviter l’état grippal, le grog aux vertus anti-infectieuses est composé d’une cuillerée de miel, additionnée de deux gouttes d’huiles essentielles de cannelle et une de girofle, de thym doux et de mandarine, le tout à diluer dans l’eau chaude.
Par voie transcutanée, la friction utilise presque les mêmes huiles que le grog, à savoir un mélange de 10 millilitres d’eucalyptus et autant de mon sylvestre, cinq de sapin et autan de lavandin, un de thym et d’écorce de cannelle. Cette mixture se prépare en début d’hiver et ne s’utilise pas en une seule fois, il vous suffit d’une vingtaine de gouttes à frictionner sur différentes parties stratégiques du corps, à savoir la plante du pied, le dos et le thorax.
On peut aussi prendre un bon bain pour se réchauffer en rentrant du travail, et les huiles essentielles peuvent s’inviter dans l’eau pour une meilleure relaxation, avec par exemple la lavande qui destresse à coup sûr.

La prévention de la gastro-entérite.

La gastro-entérite étant une infection digestive, sa prévention utilise les mêmes huiles essentielles anti-infectieuses que les troubles respiratoires, à savoir en priorité l’huile essentielle de lavande pour ses vertus antiseptiques. L’essentiel à l’arrivée de l’hiver est de décupler les défenses immunitaires et tous les moyens sont bons.
Les boissons chaudes additionnées d’huiles essentielles anti-infectieuses agissent de manière interne et nettoient le système digestif de l’intérieur.
Il ne faut pas hésiter à associer les différentes voies d’administration pour multiplier les chances de prévention. Et le bain relaxant à la lavande prépare aussi le corps à combattre les infections qui veulent s’introduire dans l’organisme.

Il convient de rappeler que la meilleure prévention contre la gastro-entérite reste l’hygiène des mains à la sortie des toilettes, après contact avec des supports potentiellement souillés, en sortant des transports en commun par exemple.

Une fois l’infection avérée.

Parce que malgré la prévention, parfois, le virus arrive à profiter d’une faiblesse ou d’un moment de plus grande fatigue pour passer outre la barrière des défenses immunitaires renforcées par l’aromathérapie, il s’agit de lutter contre cette infection par ces mêmes armes naturelles.

Comme dit précédemment, un bon diffuseur d’huiles essentielles utilisera les mêmes huiles pour soigner une maladie respiratoire que pour la prévenir, c’est le temps de diffusion qui sera modifié et allongé, pour désinfecter les voies respiratoires au lieu de simplement aseptiser l’atmosphère.

Pour ce qui est de la gastro-entérite, il faut traiter les symptômes séparément. Une gastro-entérite est tout d’abord une infection du tube digestif qui provoque douleurs et fièvre, alors l’huile essentielle de cannelle de Ceylan est un anti-infectieux très efficace pour lutter, à utiliser dans du miel, une goutte quatre fois maximum par jour.
Cette pathologie donne des diarrhées, et les huiles essentielles de basilic et d’arbre à thé peuvent être prises dans du miel à raison d’une goutte chacune plusieurs fois par jour.
Les crampes abdominales s’associent à ce tableau digestif et l’aromathérapie propose un traitement anti-spasmodique avec la cardamome ou l’huile essentielle de carvi par ingestion.
Pour ce qui est des nausées, elles sont soulagées par voie aérienne, à savoir une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée posée sur un mouchoir et inhalée, pour diminuer ces nausées.

L’aromathérapie sous toutes ses formes sait donc se montrer efficace à toutes les étapes des maux de l’hiver et l’utiliser régulièrement peut assurer un hiver tranquille à tout un chacun. C’est une façon de soigner qui associe différentes voies pour lutter le plus efficacement possible: l’inhalation, l’ingestion, la voie transcutanée dans les bains ou en friction. Utilisée sur un mode prophylactique, elle se montre aussi efficacement curative.

Leave a Reply